Le stress: une réaction physiologique du corps

Le stress est une réaction physiologique du corps face à une stimulation extérieure agréable ou désagréable.
Il peut paralyser : empêcher de prendre la parole en public, de se concentrer ou de réagir avec spontanéité.
Il se différencie de l’angoisse ou de l’anxiété par sa spontanéité.
L’angoisse s’inscrit dans le temps, elle est une production de notre mental, de l’ interprétation de notre vécu.

Comment apprivoiser le stress en quelques astuces ?

1 : Penser à respirer

C’est peut-être évident, néanmoins nombreux sont ceux et celles qui passent leur journée en apnée
Lorsque le stress se manifeste dans notre quotidien, notre rythme cardiaque s’accélére, notre pression artérielle augmente, nos surrénales produisent plus de cortisol quand temps normal.
La respiration en conscience permet d’activer le “système nerveux parasympathique”, celui qui va ramener le calme au niveau cardiaque et mental.

Mes recommandations:Inspirez profondément plusieurs fois par le nez, et expirez doucement par la bouche légèrement entrouverte pour permettre d’évacuer les tensions musculaires et psychiques.

 

 

Bouteille et fruits -Marie Duval sophrologue

2 : S’hydrater pour mieux éliminer les toxines produites par le stress

Notre corps composé à 60 % d’eau a besoin d’un niveau constant d’hydratation pour lui permettre d’éliminer les toxines.
Boire régulièrement tout au long de la journée permet d’hydrater l’ensemble de nos cellules, cerveau compris, favoriser une bonne oxygénation du corps et améliorer la concentration.
Pour compléter le volume de la bouteille d’eau emmenée au bureau, n’hésitez pas à consommer des fruits et des légumes frais pour leurs apports en vitamines et minéraux.

Mes recommandations: Le matin, buvez un grand verre d’eau chaude à 60° une demie heure avant le petit déjeuner pour éliminer les toxines et l’acidité du corps, à renouveler avant chaque repas.
L’eau chaude en cours de journée va apaiser votre “système nerveux sympathique”, celui qui accélère votre rythme cardiaque.
En complément, à distance des repas remplacez le café par un thé vert, du maté ou des infusions.

 

 

 

Le contenu d'une assiette équilibrée-Marie Duval sophrologue

 

3 : Adopter une alimentation anti-stress

Le stress est un grand consommateur de magnésium, il est important de veiller à en consommer de façon régulière afin de maintenir un apport constant dans l’organisme. En manquer peut favoriser les angoisses.

Les aliments en contenant le plus :
Les graines de sésame, les oléagineux comme les amandes, les pignons de pin, les pistaches, les noisettes mais aussi le chocolat à condition d’être riche en cacao. Ou encore les sardines à l’huile qui ont le double intérêt d’être également riches en oméga 3, nécessaires au bon fonctionnement de notre cerveau et de notre système cardio-vasculaire.

De nombreux psychiatres ou les neuro-sciences considèrent notre ventre comme notre deuxième cerveau, appelé aussi cerveau émotionnel, force est de constater qu’une bonne partie de notre sérotonine y est produite.
La sérotonine est un neurotransmetteur impliqué dans les troubles de l’humeur et de la dépression.

D’où l’importance de nous nourrir correctement : nos aliments doivent être nos meilleurs médicaments

Mes recommandations: Démarrez la journée par un petit déjeuner favorisant de préférence les fibres, les omega 3, des protéines et un apport en vitamines D et C :  la vitamine D favorisera la lutte contre la dépression saisonnière de l’hiver, impliquée dans le manque d’exposition à la luminosité naturelle et la vitamine C à base d’acérola boostera votre immunité et votre énergie quotidienne.

Favorisez aussi souvent que possible les aliments anti-stress :

La banane: pour son potassium qui a une action bénéfique sur l’hypertension.
Les graines de chia pour leur apport en oméga 3.
Les avocats pour leur teneur en vitamine E
Les noix du brésil pour le sélénium
Profitez de la saison des courges pour faire le plein de bêtacarotène que vous trouverez dans les potirons, butternut, riches également en antioxydants.

 

 

4 : Favoriser l’exercice physique

Le corps n’est pas fait pour être assis toute la journée : bougez
Mes recommandations: Dès que possible favorisez la marche à la voiture, les escaliers à l’ascenseur.
Profitez d’une “pause hydratation” pour vous lever, faire des allers-retours.
Étirez-vous, baillez.

Mes bonus :

Un exercice de relaxation dynamique pour éliminer rapidement les tensions musculaires

En position debout, levez vos bras à la verticale au-dessus de votre tête,  inspirez profondément en gonflant le ventre, bloquez la respiration, contractez tous vos muscles légèrement en serrant les poings, puis relâchez progressivement en soufflant bien par la bouche. Sentez la détente se propager dans l’ensemble du corps. A faire 3 fois de suite.

Pour détendre les tensions du visage

idem, prenez une grande inspiration, bloquez votre respiration, grimacez en conscience pour percevoir la tension de chacun des muscles de votre visage, puis soufflez et relâchez bien chaque petit muscle : accueillez les sensations agréables à la surface de votre peau  et de vos muscles.

 

jeune femme fatiguée devant son ordinateur-Marie Duval sophrologie

 

5 : Respecter son quota de sommeil

Non, dormir ce n’est pas perdre son temps
Votre corps et votre cerveau ont besoin de se mettre en veille, tout comme vous pensez à éteindre votre ordinateur pour sauvegarder ses batteries.
Un adulte a besoin d’une moyenne de 7 heures de sommeil environ par nuit.
Nos organes, nos cellules, notre cerveau ont besoin d’un temps de pause pour se régénérer.

Mes recommandations : Écoutez  vos besoins physiologiques : dès que le corps manifeste les premiers signes de sommeil, couchez vous et profitez pleinement de ce premier cycle de sommeil, celui-ci sera plus récupérateur.

Un cerveau qui a suffisamment dormi est plus performant le lendemain matin, plus créatif,  et plus lucide.

 

Si vous vous sentez fatigué au réveil ou si vous ne trouvez pas facilement le sommeil, n’hésitez pas à vous inscrire à un de mes ateliers « Améliorer son endormissement pour un sommeil récupérateur »