La publication d’une première étude française évaluant l’apport d’un protocole spécifique de sophrologie dans l’accompagnement des personnes souffrant d’ acouphènes subjectifs.

 

Cette étude a été dirigée par la fondatrice du Pôle Sophrologie et Acouphènes, Patricia Grévin et 3 médecins ORL parisiens, les docteurs Martine Ohresser, Michel Kossowski et le docteur Alain Londero. 

 

 

 

 

L’objet de cette étude a donc été d’évaluer un protocole bien spécifique de sophrologie auprès de patients souffrant d’acouphènes subjectifs.

 

Les conditions de cette étude sur les acouphènes: 

 

  • 17 sophrologues du Pôle sophrologie et acouphènes y ont participé.
  • Nombre de patients accompagnés: 140 sur toute la France
  • Un test THI (Tinnitus Handicap Inventory) a mesuré le handicap de chaque patient avant et post accompagnement.
  • L’accompagnement s’est effectué sur un cycle de 6 à 8 séances de sophrologie,
  • La durée de l’accompagnement allant de 2 à 4 mois.
    L’étude a nécessité 15 mois d’accompagnement terrain, et l’évaluation porte sur les améliorations apportées par ce protocole spécifique 

 

Les résultats de cette première étude scientifique vient d’être publiée dans la revue “Annales Françaises d’Oto-Rhino-Laryngologie et de Pathologie Cervico-Faciale” (European Annals of Otorhinolaryngology, Head and Neck Diseases).
Vous trouverez ci joint l’étude complète ici 

 

 

Des résultats  constatés: 

  • En moyenne, les patients suivis ont perçu une amélioration significative de 51,9 %  de gêne en moins, ( mesure constatée via le test THI initial).
  • Plus le score de départ était élevé, plus la perception s’est faite ressentir 
  • 55 % des patients ayant des acouphènes invalidants au départ sont parvenus à une perception plus modérée en à peine 6 à 8 séances
  • Seule une proportion minime n’a noté aucun résultat probant: 4 patients sur 140.

Ces améliorations ont été constatées quelque soit l’ancienneté, l’origine des acouphènes ou encore qu’il y ait ou non perte d’audition.
Ce qui était le cas de 40 % des participants.

 

En quoi consiste un protocole spécifique sur la prise en charge des acouphènes ?

Ce protocole spécifique utilise des techniques psycho-corporelles afin d’agir :

  1. Au niveau du Système Nerveux autonome : en amenant de la détente et un relâchement musculaire 
  2. Au niveau du Système limbique, pour une meilleure gestion des émotions liées à ces acouphènes.

Sa spécificité est basée sur l’intégration de techniques alliant des techniques sophrologiques à des techniques similaires aux TCC ( Thérapie cognito-comportementale)

Protocole en 4 axes, mettant l’accent sur le sensoriel, l’émotionnel, le cognitif et le comportemental

En tant que membre du Pôle sophrologie et acouphènes, j’applique ce protocole spécifique, et suis ravie des résultats auprès des patients que j’accompagne.

#sophrologie #acouphènes #hyperacousie #qualitédevie