Prendre soin de ses intestins

by | Août 29, 2018 | La Chapelle sur Erdre, Nantes, Pleine conscience, Santé, Sophrologie | 0 comments

Comprendre la notion d’intestins irritables:

Comme nous l’avons vu le mois dernier, c’est grâce aux villosités de l’intestin que notre organisme ingère via notre circulation sanguine les nutriments et vitamines issus des aliments digérés.

Sauf que parfois nos intestins n’arrivent plus à jouer leur rôle de filtre: on parle de perméabilité intestinale, à ne pas confondre avec l’imperméabilité qui est le contraire.

De façon plus précise, nos intestins deviennent une vraie passoire, laissant passer dans le sang des substances indésirables: microbes ou des molécules insuffisamment digérées, dont parfois des protéines. Ce qui serait à l’origine de certaines allergies et occasionnerait des troubles digestifs, des inflammations chroniques, des intolérances alimentaires, voir des maladies auto-immunes telle la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques.

En anglais, cela s’appelle le « leaky gut syndrome » ou le « syndrome de l’intestin qui fuit »

Un stéthoscope et un ordinateur-Marie Duval sophrologue

Les principales causes de la perméabilité intestinale:

  • L’abus d’alcool, de tabac, 
  • Mais également les métaux lourds, les additifs alimentaires, les pesticides
  • Les médicaments tels les anti-inflammatoires ou anti-biotiques
  • Les aliments trop riches: en sucre, en lactose, ou encore en graisse
  • Les infections répétitives, dues aux virus, bactéries, champignons

Le contenu d'une assiette équilibrée-Marie Duval sophrologue

Les Synonymes du mot “intestins”:

VENTRE, TRIPES, BIDON, BEDAINE, ABDOMEN,  BOYAUX, COLON. VISCERES, ENTRAILLES, PANSE, EPIGASTRE, CREPINE, DUODENUM, autant de mots sympathiques ou moins sympathiques pour parler de nos intestins allant de mots plus familiers: BEDON aux termes plus médicaux des gastro-entérologues.

Nos intestins en quelques chiffres:

  • Un poids de 1 à 2 kg en moyenne pour 39 milliards de bactéries qui composent notre « microbiote »
  • Une longueur de 2 à 3 mètres de long pour l’ intestin grêle 
  • Une superficie de 250 mètre carré grâce aux villosités
  • un nombre impressionnant de neurones estimés tantôt de 20 à 500 millions de neurones selon les neuro-scientifiques.

Pour briller en société: des citations faisant référence aux intestins:

  • « LE SAGE EST CELUI QUI NOURRIT BIEN SON INTESTIN » Bouddha 
  • « QUE TA NOURRITUDE SOIT TON PREMIER MÉDICAMENT »  Hippocrate
  • «  LA DESTINÉE DES NATIONS DÉPEND DE LA MANIÈRE DONT ELLES SE NOURRISSENT » de Brillat-Savarin

 

 

Un homme assis par terre-Marie Duval sophrologue

Notre microbiote: un écosystème fragile

qui se dérègle par:

  • un défaut de mastication: lorsque vous mangez trop rapidement, ou que votre attention est détournée (en lisant ou en regardant votre télévision, votre tablette ou smartphone )

Rappel important: la bouche et la mastication sont la première étape de la digestion 

  • lorsque votre alimentation est déséquilibrée : pauvre en fibres et trop riche en mauvaises graisses 
  • lors d’un changement d’alimentation ou d’un voyage à l’étranger entrainant une phase de  « tourista ».
  • Ou encore lors de décalage horaire: des chercheurs ont démontré que notre microbiote évolue au cours de la journée au rythme de l’ingestion de nourriture. Voir même favoriserait la prise de poids chez les personnes qui sont régulièrement soumis au jet lag ou au travail de nuit.
  • En raison du Stress: on sait aujourd’hui qu’il existe des liens importants entre notre cerveau et nos intestins; Qui n’a pas eu mal au ventre le jour d’un contrôle ou d’un examen ? Qui n’a jamais eu une envie présente d’aller aux toilettes juste avant un entretien?
  • La prise d’antibiotiques peut également modifier la flore intestinale et provoquer des perturbations 

 

Le rôle des Probiotiques et des prébiotiques: quelle différence ?

Les probiotiques sont des bactéries « amies » qui viennent renforcer nos propres bactéries.
Leur rôle est en autre :

  • de rétablir l’équilibre de notre microbiote.
  • renforcer  la muqueuse intestinale en renforçant les défenses immunitaires
  • Synthétiser certaines vitamines 
  • Faire barrière aux germes pathogène
  • Certains  aliments favorisent la santé de notre microbiote, tels les produits « lactofermentés » ou l’aloé vera ( voir article suivant)

Un prébiotique est comme une douceur pour les probiotiques: ceux sont des types de fibres qui ne se digèrent pas et arrivent tels quel dans l’intestin pour nourrir le microbiote.  

 

Jeune femme bien dans son corps-Marie Duval sophrologue

Bien dans sa tête, bien dans son ventre 

On sait aujourd’hui  que les intestins et le cerveau sont étroitement liés.
Lors d’un examen ou une prise parole en public, il est fréquent que nos intestins réagissent.
Ce qui s’explique par une modification physiologique générée par le stress: étant donné que le cerveau a besoin de plus d’énergie pour gérer une situation de stress, les autres organes se mettent au repos, tels ici les intestins.
 Il s’agit du stress digestif.

Pour apprendre à gérer son stress:

  • Réapprendre à mieux respirer : dès que vous le pouvez, posez vous et respirez pleinement en utilisant le mouvement du diaphragme ( le ventre doit se gonfler à l’inspire et se dégonfler sur l’expire) 
  • Soyez positif : percevez le verre à moitié plein au lieu de le voir à moitié vide.
  • Parlez « positif »: supprimez les négations dans vos phrases. Préférez dire : « je tente tout mon possible pour y arriver » au lieu de « je n’y arriverai jamais »
  • Accordez vous du temps, rien que pour vous: pour un massage, faire du sport, chanter
  • Pratiquez une activité telle que la méditation ou la sophrologie : leurs effets positifs sont aujourd’hui scientifiquement prouvés.