Cet article relate l‘expérience d’une podologue, spécialisée en posturologie.

Fabienne intervient dans une prise en charge pluridisciplinaire dans le traitement des douleurs chroniques et le traitement du stress au travers de la posture

Gravité du corps et système postural

La posture est régulée par le système postural et répond à la régulation de différents systèmes sensoriels en 3D.
Notre cerveau recueille les informations de notre environnement essentiellement par les pieds ou soles plantaires plus exactement, les yeux et le vestibule ( ce qui touche à notre oreille interne) et stabilise notre centre de gravité à peu près au niveau de notre nombril.

Cela nous permet, lorsque nous sommes debout, de maintenir un équilibre postural par de petites oscillations, tel un pendule inversé, et sa projection au sol se fait sur une surface d’environ 100 mm2, soit environ la surface d’une pièce d’1 euro.

ancrage sur un rocher-Marie Duval sophrologue

Stress et équilibre postural

Cet équilibre, acquit à la naissance et ce pour la vie, est pourtant précaire.
Il peut être désorganisé suite à un choc :

  • Choc physique sur la colonne vertébrale : chute sur le coccyx, à plat dos, coup du lapin (whiplash injury) , sur la tête, les pertes de connaissances, suite d’une anesthésie lourde, mais également les entorses…
  • Choc émotionnel : suite à une mauvaise nouvelle, une agression, le harcèlement, mais aussi le stress chronique lancinant.

Suite un choc quelconque , l’harmonie posturale va en être perturbée.
Le corps stressé entre en phase d’alarme ( voir article: Le stress au coeur de la vie) ce qui génère un « déséquilibre postural » : la surface d’oscillation augmente, le corps secrète une surproduction d’adrénaline et de cortisol, ce qui devient délétère  pour la santé.

Stress chronique et posture

Lorsque le corps ne retrouve pas rapidement son équilibre postural ou si le stress perdure, le corps s’installe en phase de résistance.
Il installe une stratégie de survie en fabriquant des petites boucles d’oscillations posturales vers l’arrière. Ce qui va provoquer une sécrétion chronique et excessive de cortisol, par la peur de tomber en arrière.

En revanche l’excès de cortisol déclenche alors la sécrétion d’une enzyme : la tryptophane pyrrolase. Qui elle, va détruire le tryptophane qui permet la fabrication de la sérotonine*.
Notre corps s’installe alors dans un système de « boucles fermées » appelées boucles rétroactives du système postural. Cette stratégie s’installe progressivement de façon inconsciente.

Qu’est ce que la sérotonine*:

La sérotonine est un neurotransmetteur qui a de nombreux rôles : réguler le sommeil, gérer les inhibitions, l’agressivité, renforcer le système immunitaire, mais aussi l’équilibre de la libido…Ce neurotransmetteur est indispensable à notre bien-être physique et psychique.
Pour mieux comprendre: un neurotransmetteur, appelé également neuromédiateur est une molécule chimique qui assure la transmission des messages entres nos neurones, au niveau des synapses ( zone de contact entres les neurones)

Synapses- Marie Duval sophrologue

Le stress impacte la posture et la posture ré-alimente le stress…

Avant que la boucle ne fasse trop de dégâts sur notre santé, il convient dans la mesure du possible :

  • D’éviter le DISTRESS, en apprenant à mieux le gérer
  • Favoriser la récupération après tout dépassement de notre seuil de tolérance ( voir article : le stress au cœur de la vie ).
  • D’installer une prise de conscience en modifiant nos différentes habitudes : pratiquer plus de sport, veiller à une alimentation saine, avoir une bonne hygiène de vie.
  • De pratiquer des thérapies psycho-comportementales : méditation, sophrologie, EMDR.
  • D’optimiser la qualité de son  sommeil:  endormissement rapide, et rétablir un sommeil récupérateur. Selon Claude BERNARD, chercheur à Lyon : «  Le sommeil efface le vécu du stress »

Pour ma part, en tant que praticienne en EMDR, cette thérapie s’appuyant sur les mouvements des yeux reproduit les mouvements que font spontanément les yeux durant la phase de rêves, ce qui permet au cerveau d’intégrer et de classer les différentes expériences vécues durant la journée, dont justement les expériences stressantes.

Empreintes sur sable-Marie Duval sophrologue

Agir sur les boucles posturales générées par le stress

Lorsque les premiers symptômes de douleurs apparaissent , il devient urgent de stopper le stress dans sa chronicité.
Il faut donc agir au niveau de la posture afin de stopper l’auto entretien du système postural par les boucles d’oscillations et la sécrétion excessive de cortisol.

Comment agit un podologue posturologue ?

Un podologue spécialisé en posturologie, établit un examen postural minutieux, et s’appuie sur un  bilan réalisé à partir d’une plateforme de stabilométrie.
Ce bilan va  permettre de réaliser des semelles orthopédiques ou orthèses plantaires, thermomoulées qui stabilisent parfaitement le pied.

  • Un moulage spécifique et très englobant du talon, empêche les oscillations du corps vers l’arrière.
  • La sécrétion “réactive” du cortisol s’en trouve ralentie.
  • La sérotonine se rééquilibre, améliorant la qualité de vie du sujet, son sommeil, son humeur et ses douleurs.
  • Les semelles thermoformées spécifiques et sur mesure ainsi réalisées brisent la chaine “stress-posture”

 

Pour tout renseignements supplémentaires, je vous invite à contacter :
Fabienne LIBOUREL,
Posturologue cognitive
DU ICSPA Ingénierie et Conseil en Santé et Prévention Active
Cabinet Santé Bretagne – 14 rue de Budapest – 44000 Nantes